Réseau suisse des droits de l'enfant

12.10.2020

Le Conseil fédéral souhaite améliorer les offres de prévention adressées aux personnes attirées sexuellement par les enfants

Le 11 septembre 2020, le Conseil fédéral a adopté le rapport « Offres de prévention destinées aux personnes attirées sexuellement par les enfants » en réponse aux postulats de l’ancienne conseillère nationale Natalie Rickli (16.3637) et du conseiller aux États Daniel Jositsch (16.3644). Le Conseil fédéral souhaite renforcer la coordination entre les offres de prévention et soutenir financièrement les offres de conseil dans les régions linguistiques. Il contribue ainsi de manière significative à la protection des enfants face aux abus sexuels.

Plus
30.09.2020

Droits de l'enfant au parlement

Rétrospective de la session d’automne 2020
Plus
25.09.2020

Le Parlement décide de créer un bureau de médiation pour les droits de l’enfant

Le 24 septembre 2020, le Conseil national a accepté la motion 19.3633 « Créer un bureau de médiation pour les droits de l’enfant » du conseiller aux Etats Ruedi Noser. Avant lui, le Conseil des Etats s’était déjà exprimé en faveur de l’objet à la session de printemps. Le Conseil fédéral doit maintenant élaborer une proposition de loi et la présenter au Parlement pour consultation. Une importante lacune pour la protection des droits de l’enfant est ainsi comblée.

Plus
07.09.2020

Droits de l'enfant au Parlement

Aperçu de la session d'automne

Plus
07.09.2020

Children’s World Report 2020 – une étude sur le bien-être des enfants

Une enquête internationale sur le bien-être des enfants révèle des informations importantes en lien avec la satisfaction des enfants en Suisse : dans certains domaines, comme l’environnement de vie direct, la Suisse occupe une position de tête en comparaison internationale. En matière de connaissance des droits de l’enfant en revanche, la Suisse figure à la troisième place depuis la fin : moins de 40% des enfants interrogés affirment qu’ils connaissent leurs droits.

Plus
07.09.2020

Le droit d’être entendu – Le Conseil fédéral estime que la responsabilité est chez les cantons

Le 2 septembre, le Conseil fédéral a adopté le rapport très attendu relatif au postulat sur la mise en œuvre du droit des enfants d’être entendus. Dans son rapport, le Conseil fédéral précise que la participation des enfants est un droit dont la mise en pratique est encore insuffisante en Suisse, pourtant il ne souhaite pas prendre de mesures concrètes. La Confédération reconnait qu’il est nécessaire d’agir sur le plan de l’information et de la sensibilisation des milieux professionnels, elle estime cependant que la responsabilité est principalement chez les cantons.

Plus
31.08.2020

Succès d’étape en vue d’un bureau de médiation pour les droits de l’enfant

Le 14 août, la commission du Conseil national concernée par cet objet a approuvé, tout comme le Conseil des Etats, la création d’un bureau de médiation pour les droits de l’enfant. Un nouveau jalon est donc posé sur le chemin vers une instance indépendante capable d’assurer aux enfants un accès à la justice.

Plus
10.08.2020

La Commission nationale de prévention de la torture critique la détention administrative de mineurs dans le domaine de la migration

Pour le Comité des droits de l’enfant de l’ONU, la détention administrative de mineurs en vertu du droit des étrangers constitue clairement une violation de la Convention des droits de l’enfant. Dans son rapport d’activité 2019, la Commission nationale de prévention de la torture relève que certains cantons continuent de défendre cette pratique.
Plus
25.06.2020

Droits de l'enfant au Parlement

Rétrospective de la session d’été 2020
Plus
22.06.2020

le Conseil national approuve les mesures de lutte contre le terrorisme sans tenir compte des droits de l'enfant

Le 19 juin, le Conseil national a voté en faveur des lois controversées sur la lutte contre le terrorisme. Pourtant, le Réseau suisse des droits de l’enfant et d’autres organisations des droits humains avaient prévenu les parlementaires que certains aspects de ces lois posaient problème pour les droits fondamentaux et les droits de l’enfant.

Plus