Archives

01.12.2014

Bilan de l’égalité – comment vont les filles?

Le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes a tiré le bilan du plan d’action 1999-2014 de la Suisse

Le rapport consacre un chapitre à la situation des filles en Suisse et met en avant les thèmes de la formation et des violences sexuelles. Bien que filles aient largement rattrapé leur retard dans le domaine de l’éducation, le choix de la profession et d’études demeurent très dépendants du sexe et marqués par des mentalités et des intérêts stéréotypés.
Le rapport décrit les parents et autres personnes assurant la prise en charge des enfants comme peu sensibles à ces stéréotypes. En ce qui concerne les abus sexuels le rapport cite un sondage datant de 2011 selon lequel 22% des écolières et 8% des écoliers de neuvième année déclarent avoir été concernés une fois par la violence sexuelle avec contact corporel.

Le bilan du Bureau de l’égalité énumère ensuite des mesures mises en oeuvre durant les 15 dernières années par l’Etat ainsi que la société civile en vue d’améliorer la situation des filles en Suisse :

  • Projet national de recherche 52 (2003-2007) « L’enfance, la jeunesse et les relations entre générations dans une société en mutation ».
  • Amélioration du système de rapports de la Suisse sur la mise en œuvre de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant.
  • Formations continues sur le thème des droits de l’enfant par l’Institut Kurt Bösch..
  • Diverses initiatives dans le domaine de l’éducation ayant pour but de sensibiliser le corps enseignant à un enseignement non sexiste.
  • Promotion de la spécificité des filles dans l’animation de jeunesse.
  • Accents particuliers sur la prévention de la violence faite aux filles (programme national de prévention Jeunes et violence pour les années 2011-2015, guides de l’ONG Save the Children Suisse, formatons spécifiques pour les policières et policiers dans la plupart des cantons).
  • Mesures contre les MGF et les mariages forcés.
  • Divers changements de lois.

Le bilan conclut qu’il y reste des mesures à prendre en matière de lutte contre les stéréotypes et la violence faite aux filles et jeunes femmes, entre autres dans le domaine de la violence familiale, dans le soutien aux filles et jeunes femmes avec handicap dans les institutions sociales, dans le travail auprès des parents ainsi que du travail social, en matière de violence et autodétermination tout comme dans le domaine de l’intégration.

 Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (éd.) :
Egalité entre femmes et hommes. Plan d’action de la Suisse . Bilan 1999-2014