13.12.2018

Le conseiller fédéral Alain Berset souhaite renforcer les droits de l’enfant

Au cours de la première semaine de la session d’hiver le conseiller fédéral Alain Berset s’est clairement prononcé pour une amélioration de la protection des droits de l’enfant en Suisse.

Dans sa réponse au Conseil des Etats à l’interpellation 18.4082 de Maury Pasquier sur la mise en oeuvre des recommandations du Comité des droits de l’enfante l’ONU de 2015, il a souligné l’importance d’une mise en œuvre rapide. Il a par ailleurs confirmé que le Conseil fédéral décidera encore cette année de mesures visant à renforcer les droits de l’enfant en Suisse. Aux yeux du conseiller fédéral la priorité est de promouvoir les compétences des acteurs des droits de l’enfant, l’amélioration des données ainsi que le renforcement d’informations spécifiques sur les droits de l’enfant en Suisse.

Le vote de Berset en faveur d’un renforcement de la société civile et l’élargissement de son champ d’action en matière de protection des droits de l’enfant est particulièrement remarquable. Berset entend assumer la responsabilité de la Confédération principalement en apportant une aide financière aux acteurs de la société civile et du secteur privé, afin que les enfants et les jeunes puissent mieux être inclus dans la mise en œuvre de la Convention. Il a invité la société civile à soumettre à la Confédération des projets de participation des enfants et des jeunes. 

Il a cependant également souligné que le Conseil fédéral considère la mise en œuvre des recommandations comme un processus et qu’il ne faut donc pas s’attendre à une mise en œuvre complète avant 2020. Selon lui, la Suisse a déjà atteint des modifications importantes dans la protection des droits de l’enfant.  

Le Réseau suisse des droits de l’enfant se réjouit que le Conseil fédéral prenne la mise en œuvre de la Convention des droits de l’enfant au sérieux et prévoie de renforcer la société civile, en particulier les enfants et les jeunes eux-mêmes, dans la collaboration pour la réalisation des droits de l’enfant. Ainsi le Conseil fédéral répond aux revendications centrales du Réseau des droits de l’enfant, que ce dernier avait adressées au Conseil des Etats dans une lettre qu’il lui a fait parvenir avant la session d’hiver. Il reste à attendre avec suspense comment la mise en œuvre concrète des recommandations est prévue dans le paquet de mesures et comment la Confédération et les cantons assumeront leurs responsabilités à cet égard. 

Réponse du conseiller fédéral Alain Berset du 27 novembre 2018 à l’interpellation 18.4082 de Maury Pasquier


Les enfants ont des questions et des droits – à nous d'y répondre!