Projet sur la participation des enfants et des jeunes

Selon l’article 12 de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) les enfants ont le droit d’être entendu∙e∙s, d’être pris∙es au sérieux et de participer. Jusqu’à présent les enfants et les jeunes en Suisse n’étaient pas impliqué∙e∙s dans la procédure de présentation du rapport étatique au Comité des Nations Unies des droits de l’enfant. Et ce malgré le fait qu’ils soient les expert∙e∙s de leur propre situation de vie.

Projet pilote

C’est pourquoi en 2018 le Réseau suisse des droits de l’enfant a lancé le projet pilote « Participation des enfants et des jeunes au processus de présentation du rapport au Comité des Nations Unies des droits de l’enfant », afin de donner une voix aux enfants et aux jeunes en Suisse pour la première fois.

Depuis 2018 plus de 200 enfants et jeunes dans différentes structures participatives se sont penchés sur leurs droits et leur application en Suisse. Dans le cadre de la Session des Jeunes, de la conférence nationale des enfants, dans les classes primaires et les parlements des jeunes il∙elle∙s élaborent en premier lieu leurs préoccupations et leurs questions sur les thèmes les plus importants de la CDE. Le Réseau les a soumises au Comité des droits de l’enfant le 1er juillet 2019 dans le cadre de la première partie de la procédure de présentation des rapports.

Pour les enfants et les jeunes l’accent a été mis sur diverses préoccupations liées à leur environnement immédiat: des chances égales pour tou∙te∙s - y compris pour les enfants réfugié∙e∙s ou migrant∙e∙s, la protection contre la discrimination basée sur le sexe, la foi, l’origine ou l’orientation sexuelle ainsi que le soutien en cas de violences ou de conflits dans les familles. Par ailleurs la protection à la vie privée, l’aide en cas de harcèlement ou de tentatives de suicide, la protection de l’environnement et en particulier le désir d’une participation accrue au sein de la famille, de l’école et de la politique préoccupaient également les participant∙e∙s.

Le projet entre dans une nouvelle phase

Le projet qui dure sur trois années entre dans une nouvelle phase dès l’automne 2019: en complément au rapport étatique de la Suisse au Comité des droits de l’enfant ainsi que le rapport alternatif des ONG, les mineur∙e∙s peuvent exprimer leurs préoccupations et demandes dans leur propre rapport des enfants et des jeunes. En collaboration avec ses organisations partenaires qui sont le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse CSAJ, le Lobby Suisse de l’enfant, la Commission formation, éducation et sciences du Syndicat des services publics SSP, la fondation Pro Juventute, l’Association faîtière pour l’animation enfance et jeunesse en milieu ouvert (AFAJ), Pflege- und Adoptivkinder Schweiz (PACH) et Save the Children Suisse, le Réseau suisse des droits de l’enfant encourage les enfants et les jeunes de diverses régions de Suisse à se confronter à leurs droits. A cet effet un groupe prendra également contact avec le Comité des droits de l’enfant à Genève en 2021.

Le Projet est financé par l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et la fondation Protection de l’enfance Suisse.